Le Hogon

Le Hogon est le plus vieil homme du village. 

A partir du moment où il est nommé Hogon, sa vie s’arrête :

  • - Il ne peut plus poser le pied nu par-terre
  • - Il doit passer sa journée assis devant sa maison
  • - Il ne vit plus avec sa femme (ou ses femmes)
  • - Il se fait servir ses repas par une jeune fille pubère
  • - Il ne peut plus se laver


Le Hogon est le prêtre du Lébé, le serpent-vieil homme. Chaque nuit, le Lébé se rend chez le Hogon. Il lèche le corps du Hogon, lui donne la force de vivre un jour de plus. La salive du Lébé, c’est la force de l’humidité, la force de la parole. Le Hogon ne doit donc ni se laver, ni suer, sinon il perd la force du Lébé. Le jour où le Hogon prend peur du serpent, il meurt.

Le Hogon de Ogol du haut est un vieil homme décharné, la plante des pieds calleuse, dure et blanche. Assis sur une natte, il chasse les mouches avec un plumet noir. Après l’offrande rituel de la noix de kola, il nous souhaite la bienvenue, il nous donne la bénédiction ainsi qu’à « notre famille, notre chef (le président), ses ministres et les conseillers des ministres ». Il nous souhaite un enfant « entre nous » (oh oui Hogon!!) et espère nous revoir l’année prochaine pour lui apporter le bonjour

Le Hogon

Le Hogon